L'histoire de Jeanne

Jeanne a 54 ans, elle fait beaucoup pour les autres. Elle est toujours là quand on a besoin d’elle. Elle renonce même à son propre temps et besoin de repos pour aider les autres.

Mais Jeanne est frustrée, triste, elle ne se sent pas reconnue, elle se sent inexistante, transparente, sans importance.

 

En parlant, Jeanne me dit que sa mère est comme elle, seulement tournée vers les autres.

La lecture intuitive montre une petite fille triste, coupable, frustrée et qui a faim. Lorsque je demande à Jeanne si cela évoque quelque chose pour elle, elle me raconte qu’à l’école, les autres enfants lui demandaient de leur donner les bons gâteaux que sa maman faisait pour le goûter. Si elle refusait, on lui disait qu’elle n’était pas gentille et qu’on ne serait plus copains avec elle.

 

Jeanne a besoin d’apprendre qu’elle peut dire ‘non’ sans perdre l’amour des autres et sans être punie.

 

En état méditatif (ondes thêta), j’ai demandé La Source (ou Créateur de Tout ce qui Est, énergie de Vie, l’Univers…) de faire cela pour Jeanne et j’ai visualisé le changement. Jeanne se sent déjà plus légère, comme si le poids d’un secret était parti.

En continuant la lecture intuitive, les ancêtres de Jeanne apparaissent. Ils ont dû quitter leur terre, s’installer dans de nouvelles contrées. Pour se faire accepter et aimer de leur nouvelle communauté, ils rendaient de nombreux services à leurs voisins. Ils donnaient leur temps, parfois de la nourriture et parfois sacrifiaient leur besoin de repos et leur bien-être pour s’assurer la bienveillance du groupe. Leurs enfants, leurs descendants, ont appris à faire la même chose.

 

Ils doivent maintenant apprendre, et Jeanne aussi, à être acceptés sans avoir à donner ou se sacrifier, sans avoir à dire oui à tout.

 

En état méditatif, j’ai demandé à La Source de faire cela et d’enseigner à Jeanne et à ses ancêtres, ce que c’est que d’exister par soi-même, ce que c’est que d’être aimée sans avoir à se sacrifier, ce que c’est que d’être importante et de s’autoriser à dire ‘non’. J’ai demandé à la Source de la libérer, elle et ses ancêtres, de leurs obligations.

 

Jeanne s’est sentie libérée du poids des ses obligations mais aussi de celle de ses ancêtres.

 

Elle a retrouvé son dynamisme et sa joie de vivre.

©2018 by cooltheta.com. Proudly created with Wix.com